Cancanant, trompetant, ils surgissent sur l’île

LES OIES SAUVAGES
Dans le grand ciel d’habitude lavé à grandes eaux par mars – où est passé pluviote cette année ? Voici que cancanant, cacardant, trompetant, battant l’air de leurs ailes puissantes, surgissent sur l’île les canards à col-vert, les tadornes de Belon, le héron et bien d’autres oiseaux, tandis que nos amies de l’hiver, les oies sauvages, les Bernaches de Sibérie vont rejoindre leur résidence nordique. En leur compagnie nous avons vécu un hiver merveilleux, des aubes enchantées avec les aventures de Nils Holgersson… L’oie sauvage est messagère entre le ciel, l’au-delà et la terre, elle guide Nils tout le long d’un voyage initiatique à travers la Suède pour mieux l’éprouver, « elle est lumière de la connaissance éclairant le chemin difficile de l’homme à la recherche de lui-même ».
À l’année prochaine les amies !


C’est Pâques fleuries, les bouquets de buis mêlés aux fleurs des champs sont bénis, c’est le grand retour des cloches de leur voyage à Rome ! Les enfants le nez levé scrutent le ciel dans l’espoir de les voir passer. Que vont-elles semer dans le jardin cette année ? Des œufs, des poules, des lapins en chocolat, enveloppés dans des papiers dorés, des papiers brillants, multicolores.

J’ai vu une coccinelle matin, une petite catherinette, c’est la bête à Bon Dieu, la petite bête du paradis… qui monte qui monte qui monte jusqu’ici. Toute ronde, coquette, colorée de rouge vif et de noir brillant, je lui ai demandé du bout des doigts :
— Catherinette ! Fra’t’y beau dimanche ?
Elle m’a dit oui… La coccinelle fait la pluie et le beau temps.


©Sylvano Bulfoni

Quelques conseils de Ratiflette pour le potager…

Le légume du mois : le radis !
On tire dessus, il vient tout seul,
le premier joyau croquant d’avril !
Cerisiers, pommiers, poiriers, pêchers, abricotiers, haies d’épine noire, fleurissent sur l’île bienheureuse.

L’ail des ours ? Ce sont les rubis, les bijoux des fées.
Entre les feuilles de l’ail des ours, un jaillissement de sphères étoilées d’une blancheur éclatante — avril vient de les ouvrir toutes grandes au chant du coucou.
Il faut que j’aille chercher leur rosée pour suspendre une perle à chaque oreille de ma belle Lucette… chantonne Ratiflette.

*Ses feuilles cuites ou crues améliorent les soupes et les salades


En écoutant le coucou, « coucou », découvrez le deuxième épisode numérique de Louison, “Les souvenirs oubliés ” de Marie an Avel. Vous le trouverez ce mois-ci dans diverses librairies en ligne (leslibraires.fr, Cheminant Vannes, Apple, AmazonKindle, ePagine, Chapitre, GoogPlay, Kobo, Dialogues, 7Switch, etc.)