Catégories
En passant

Le 8 Mars 2016

Je revendique le droit de rêver au bord de l’eau, le droit d’être belle à ma façon , le droit de rester au lit pour voyager, le droit de me maquiller comme ça me vient, le droit de ne pas avoir envie de travailler, le droit de lire de très grands livres à l’endroit ou de très petits à l’envers, le droit de déambuler dans les rues à l’heure qui me convient…

Je revendique le droit de rêver au bord de l’eau, le droit d’être belle à ma façon , le droit de rester au lit pour voyager, le droit de me maquiller comme ça me vient, le droit de ne pas avoir envie de travailler, le droit de lire de très grands livres à l’endroit ou de très petits à l’envers, le droit de déambuler dans les rues à l’heure qui me convient, le droit de pouvoir peindre dans la cuisine, le droit de pouvoir courir « à toute vitesse » sur la terre, le droit de pouvoir écouter le silence, le droit de croire aux Contes, le droit d’écrire où je veux, le droit de recevoir chez moi ou de m’isoler au bord du monde, le droit de pouvoir faire la fête avec mes copines, en fumant la pipe, le droit de m’balader en jupe et en chaussettes, le droit de rêver sous les étoiles à califourchon sur la lune, le droit de choisir les amis que je veux, le droit de pouvoir dire NON et de partir, le droit de pouvoir dire OUI à un baiser, le droit de voter pour ou contre les lois qu’on nous impose ; CONTRE celles qui ne respectent pas et ne font pas respecter les droits des femmes et de tous les humains, la dignité des animaux, le respect de la terre…

*Hommage  et merci aux femmes connues et inconnues qui se sont battues pour notre liberté, nos droits.

Des films que j’ai aimé qui parlent à leur manière des femmes d’hier et d’aujourd’hui,
des femmes qui ont osé sortir de leur condition, qui se sont battues contres les normes imposées, si vous êtes en manque d’inspiration…

Une réponse sur « Le 8 Mars 2016 »

Tu as tout à fait raison.
C’est vrai que ces femmes ont fait avancer le genre féminin ; sommes-nous capables aujourd’hui de lutter comme elles ? Sommes-nous capables de désobéir et de vivre pour nos idées ? Respect à toutes ces femmes et à toutes les femmes. Toujours et toujours.

Aimé par 2 personnes

Commentaires fermés