Catégories
Cabinet des Scribes

Dans l’intimité de Virginia Woolf

Noter, consigner, écrire sans cesse car déjà la lumière a changé, car déjà la saison a basculé et la mémoire est si défaillante.

Ce sont nos efforts pour saisir tous les aspects de la vie qui la rendent si passionnément intéressante.
Virginia Woolf

virginia-woolf J’apprécie beaucoup les réflexions de cette auteure et je cherche en vain l’intégral de son journal. Passionnée par la lecture et l’écriture mais étant également assez bordélique, ne finissant jamais mes projets d’écriture ou si peu, étant en permanence assaillie par mon imaginaire et les vagabondages de mon esprit, j’admire ceux et celles qui ont réussi à maîtriser ce flot bouillonnant de la création. Qui en ont fait une œuvre structurée et pleine de richesse pour les autres.

cahierNoter, consigner, écrire sans cesse car déjà la lumière a changé, car déjà la saison a basculé et la mémoire est si défaillante. Le détail s’est évanoui, les chatoiements de la vie s’estompent, comment faire pour garder tout cela ? Écrire un journal intime. C’est d’abord un journal, il faut donc qu’il soit inséré dans le temps, qu’il ait été tenu, sinon au jour le jour – nulla dies sine linea – du moins de manière régulière. Il doit respecter le calendrier, c’est là le pacte que signe celui qui écrit un journal :

Le calendrier est son démon, l’inspirateur, le conspirateur, le provocateur et le gardien.

Écrire son journal intime, c’est se mettre momentanément sous la protection des jours communs, mettre l’écriture sous cette protection, et c’est aussi se protéger de l’écriture en la soumettant à cette régularité heureuse qu’on s’engage à ne pas menacer. Ce qui s’écrit s’enracine alors, bon gré mal gré, dans le quotidien et dans la perspective que le quotidien délimite.

Peinture à la une ©Vanessa Bell

2 réponses sur « Dans l’intimité de Virginia Woolf »

Tu me donnes vraiment envie de découvrir cette auteure. Je me suis déjà procurée La promenade au phare. Mais quels autres ouvrages d’elle me conseillerais-tu ? merci 😉 bonne soirée bises

J'aime

Hello laure,

Oui , c’est vraiment un grand auteur. La promenade au phare est très bien. J’ai beaucoup aimé  » Une chambre à soi  » ou elle parle des femmes et du roman. Un pamphlet qui dénonce le peu d’espace et de liberté qu’avait la femme pour s’exprimer et créer il n’y a encore pas si longtemps que cela. Il manquait à celles qui étaient douées pour la création , du temps et une chambre à soi.

Et puis il y a bien sûr « Mrs Dalloway » . Un flux d’états d’âme, comme l’auteure sait si bien les raconter. Tu peux aussi regarder le film « The Hours  » avec Nicole Kidman dans le rôle de Virginia. Elle y est remarquable. Les deux autres actrices aussi d’ailleurs. C’est un film de Stephen Daldry, celui qui a fait Billy Elliot ( toi qui aime la danse , tu as du l’apprécier, il faut dire que c’est un film magnifique et qui donne envie de sauter partout …)

J’ai envie de lire le journal de Virginia Woolf depuis longtemps mais il n’est pas facile à trouver. Il faut que je le commande.

J'aime

Commentaires fermés