Catégories
Notes de lectures

Les chemins de traverse

[…] prendre la poudre d’escampette, disparaître, défendre le monde que l’on aime en se dissimulant… j’ai envie d’en faire un principe d’existence.

sylvain_tessonJuste envie de dire que je suis impatiente de lire ce livre de Sylvain Tesson – que j’aime beaucoup – emboîter ses pas sur les chemins de traverse…

[…] prendre la poudre d’escampette, disparaître, défendre le monde que l’on aime en se dissimulant… j’ai envie d’en faire un principe d’existence.

[…] nous sommes d’abord les disciples du sol.Je ne crois pas qu’on soit tout à fait le même quand on vit dans le calcaire que lorsque l’on vit dans le granit.

[…] chercher les interstices où une dissimulation est possible. Je crois que cette dissimulation est urgente, car nous sommes rentrés dans une époque de surveillance généralisée et consentie. Ce n’est pas nouveau, mais avec le déploiement des nouvelles technologies dans tous les champs de notre existence, nous savons maintenant que nous vivons dans le faisceau, sous l’œil, comme l’œil de Sauron dans Le Seigneur des Anneaux.

— Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson. Extrait d’un Entretien

Photo à la une ©Marie an Avel

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer