Les souvenirs oubliés sont-ils perdus à jamais

Tome I – Louison

Claude B.

Chers amis pendant que vous #Restezchezvous je vous recommande ce roman de Marie an Avel qui ouvre la fenêtre aux esprits libres et vous fait voyager hors des murs confinés.
On est invité dans l’intimité de Louison femme sensible, artiste de son état, amnésique en quête de sa mémoire, de ses souvenirs oubliés. On déguste de succulentes pâtisseries nantaises en buvant un bon café bien chaud en provenance des Montagnes Bleues tout fraîchement moulu sur les notes de Bob Marley. On se surprend à converser et correspondre avec des êtres des mondes invisibles, on partage un bout de chemin avec des personnages fantasques, inattendus, proches, simples, des gens qui nous ressemblent.
Ce roman est un portrait de nos contemporains, de la rue juste là, de la vie de quartier, pétri d’humanité et de délicatesse, un livre touchant par sa vivacité d’esprit.
« J’irais bien voir un spectacle de marionnettes et écouter le violoniste du passage. »


Alice Wuilbaut

Louison est mystérieuse, attachante, rêveuse et passionnée. J’ai adoré la loge des fées : d’ailleurs, j’aimerais bien m’en inspirer avec mes copines ! De belles citations parsèment le roman, lui donnent du caractère. Le métier d’Hélène me donne envie de me mettre à la couture ! Ce livre, bien qu’il mette en lumière des embûches de la vie, reste une bouffée d’air frais et de gaieté. Il nous change des romans toujours plus sombres et parfois trop réalistes.
Marie an Avel nous emmène dans un univers féerique, teinté de personnages touchants et enchanteurs. J’ai hâte de lire la suite…


Adrien Cheynet

On découvre Louison au fil du temps de sa vie, aussi bien à la fin de son adolescence qu’à l’âge adulte, toujours à la recherche de sa mémoire perdue. L’enjeu est considérable, cette quête identitaire nous entraîne au plus proche de la vie de Louison, de ses galères, de ses rêves, de son parcours singulier et de son univers poétique. On y rencontre une femme sensible, rêveuse, idéaliste, une mère aimante entourée des membres de la Loge des fées : un groupe de femmes que le destin a réuni. J’ai été enivré par leur complicité féminine, leur force morale.