Quant au bonheur…

[…] le malheur intervient, inventif, avec une variabilité dangereuse. Ne dire de lui que sa banalité, par prudence, plutôt que par pudeur, et pour le conjurer… Quant au bonheur, trop court toujours mais dense et pulpeux, concentrer ses forces à en jouir, yeux fermés, voix en dedans… — Assia Djebar 

Beauté,

Joyau-tout-en-or… Ma mère me laissait partir, après m’avoir nommée « Beauté, Joyau-tout-en-or » ; elle regardait courir et décroître sur la pente son œuvre, « son chef-d’œuvre », disait-elle. J’étais peut-être jolie ; ma mère et mes portraits de ce temps-là ne sont pas toujours d’accord… Je l’étais à cause de mon âge et du…… Poursuivre la lecture de Beauté,

Les femmes

[…] les femmes savent arracher le feu à son sommeil, elles accomplissent ce geste chaque matin, et depuis des centaines d’années. Ailleurs, bien loin d’ici, de grands hommes ont réfléchi sur l’humanité et sur l’univers, ils ont découvert des planètes, des vers de poésie ont vu le jour, des empereurs, des rois, des généraux ont…… Poursuivre la lecture de Les femmes