À tout Jamais – Simone de Beauvoir…

Je suis un intellectuel. Ça m’agace qu’on fasse de ce mot une insulte : les gens ont l’air de croire que le vide de leur cerveau leur meuble les couilles. Une femme libre est exactement le contraire d’une femme légère. L’amour maternel n’a rien de naturel. La femme est vouée à l’immoralité parce que la…… Poursuivre la lecture de À tout Jamais – Simone de Beauvoir…

Un passage incontournable

Chaque livre comme chaque écrivain a un passage difficile, incontournable. Et il doit prendre la décision de laisser cette erreur dans le livre pour qu’il reste un vrai livre, pas menti.

Et je danse…

J’ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d’or d’étoile à étoile, et je danse… A.Rimbaud Merci Arthur pour ces mots si tendres à égrener…, j’ai toujours préféré les guirlandes et les étoiles aux barbelés et aux murs.

Je m’assois à mon bureau et…

Sans me nommer écrivaine ou auteure, autrice, ou ce qu’on veut, je dis juste que j’écris, que je ne peux me passer d’écrire, depuis toujours, et que les mots de « cette » auteure font écho à mon propre ressenti de griffonneuse… Le secret de l’écrivain : ne pas attendre que d’autres apprécient ce que vous avez fait…… Poursuivre la lecture de Je m’assois à mon bureau et…

Marcher seule

Marcher seule, parfois à travers la pluie et le vent, sur une route noire, en regardant briller au loin,