Mathurin et les Sentinelles du temps

Roman jeunesse

Conte fantastique tout public


Mathurin vit seul avec sa mère sur une île bretonne. Il aime rafistoler sa vieille barque et flâner dans la forêt de pins. Suzon, la petite orpheline qui se passionne pour la danse est sa meilleure amie. Mathurin rêve de l’épouser… Seulement il y a le temps et le temps quand on a dix ans a l’air de prendre tout son temps, ce qui n’est pas pour plaire à Mathurin. Jusqu’au jour où il rencontre les fileuses du destin…

Une fiction illustrée, poétique, une histoire intemporelle, un conte initiatique
Roman à partir de 9 ans
Thèmes : le temps qui passe, le destin, les fêtes traditionnelles, la bretagne, île, mer, amitié, amour, mythe, féerie.
Genre : Roman jeunesse, conte, contes et légendes

  • Titre : Mathurin et les Sentinelles du temps
  • Format : 15,24 x 22,86 cm
  • Pagination : 116 pages
  • Couverture : pelliculage mat
  • Intérieur noir et blanc
  • Illustrations : à la mine graphite
  • Parution : Décembre 2016
  • ISBN : 979-10-94-771-08-2
  • Dépôt légal : Dernier trimestre 2016
  • Prix : 12,50€

Le livre est disponible au format papier en commande sur Amazon (impression à la demande) ou sur le site en remplissant le formulaire ci-dessous, nous vous ferons parvenir le lien et ce qu’il faut faire, c’est très simple (paypal.me) et accessible à tous.

En commandant sur le site vous aurez des frais de port de 8,50 euros (colissimo souple) mais un marque-page et une carte offerts et la possibilité d’une dédicace personnalisée. Si vous commandez 2 livres les frais de port restent similaires.

Il n’est rien de plus précieux que le temps, puisque c’est le prix de l’éternité.

Louis Bourdaloue, 1632-1704


suzon
Une réflexion sur le temps qui passe…

Elles président à nos naissances, décident de nos destins et tranchent, quand le temps est venu, le fil de la vie.

Barbichon, Barbiche, disaient les anciens en souriant. Il faut se rendre à une veillée du hameau de Penera où se raconte la vie d’avant, où se transmettent les légendes et les contes pour comprendre la véritable raison de ce sobriquet. Pour les îliens, Mathurin ressemblait à s’y méprendre au beau korrigan qui rôdait autour du dolmen à la pointe sud de l’île.

Les nuits de pleine lune il venait s’asseoir sur la pierre couchée et tout en lissant sa barbe en poil de lichen, il murmurait des sons et des songes, en regardant la mer.


Articles liés à cette histoire

Nuit de la Saint-Jean

La veille de la Saint-JeanLa nuit la plus courte. La nuit du jour le plus long. Extrait chapitre VIII – du livre : « Mathurin et les Sentinelles du temps » C’était la veille de la Saint Jean, la nuit la plus courte de l’année. La lune avait dessiné un joli croissant. Du rocher élevé […]

Il est la forme la plus inexorable de notre destin…

Le temps, dont il dit qu’il passe, alors qu’il s’assoit et reste là à vous regarder passer. — Jacques Prévert Il est la forme la plus inexorable de notre destin. Il est invisible, impalpable, mystérieux. Il se déroule d’une façon régulière. On ne peut ni l’arrêter, ni le ralentir, ni l’accélérer. A MOINS QUE… découvrez […]