Catégories
En passant

Gorge Cœur Ventre

[…] Ce film suscite aussi de la peur, celle de se dire qu’hypothétiquement, dans quelques années – s’il y a un changement de paradigme –, quand plus personne ne mangera de viande, ces images seront regardées et notre époque sera jugée en conséquence. De telles images seront obscènes, insupportables, censurées peut-être. Il sera difficile d’imaginer que nous étions depuis l’enfance conditionnés à distinguer les animaux et le steak. Une fois cette dichotomie effondrée, c’est l’horreur qui saute violemment aux yeux et l’impossibilité de faire machine arrière. Une fois ce seuil franchi, l’Histoire nous jugera coupables d’avoir cautionné la mise à mort d’autres êtres vivants, méthodiquement et cruellement, et même d’avoir osé filmer ces images ou de les avoir regardées avec une certaine distance. Cette peur et cette honte potentielles sont peut-être une raison enfouie et inconsciente de la lenteur du changement qui tarde à venir et à s’étendre […].  Lire la suite de l’article