Catégories
Cabinet des Scribes

À tout Jamais – Simone de Beauvoir…

Je suis un intellectuel. Ça m’agace qu’on fasse de ce mot une insulte : les gens ont l’air de croire que le vide de leur cerveau leur meuble les couilles.

Une femme libre est exactement le contraire d’une femme légère

L’amour maternel n’a rien de naturel

La femme est vouée à l’immoralité parce que la morale consiste pour elle à incarner une inhumaine entité : la femme forte, la mère admirable, l’honnête femme etc.

La femme n’est victime d’aucune mystérieuse fatalité : il ne faut pas conclure que ses ovaires la condamnent à vivre éternellement à genoux.

— Simone de Beauvoir

Je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai beaucoup aimé ses écrits, sa liberté d’expression, sa force, sa modernité, son engagement, j’ai découvert ses livres à l’internat, ils m’ont ouvert bien des portes à un moment où je me posais tant de questions sur le monde… Aujourd’hui elle m’épaule encore avec une phrase cueillie entre les pages cornées de l’un ou l’autre de ses livres ; ils ne quittent pas souvent ma table de chevet.
Des écrits qu’elle a semés durant toute sa vie, comme des petits cailloux qui éclairent le chemin…Merci.

2 réponses sur « À tout Jamais – Simone de Beauvoir… »

Moi aussi je l’ai découverte en pension et je n’ai jamais oublié son conseil sur le fait qu’une femme doit toujours rester vigilante… Bonne année Marie An Avel si je ne repasse pas, que 2017 soit plus tendre et bienveillante… Bisous 🙂

J'aime

Salud dit, Asphodèle
Bonne année à toi aussi, que 2017 t’apporte une santé encore meilleure, de nouveaux projets pour ton blog déjà plein de bonnes et belles choses, et surtout, que cette nouvelle année te permette d’approcher encore plus près de tes rêves les plus chers…
Bloavezh Mat !

J'aime

Commentaires fermés